Travel : 10 lieux emblématiques à Berlin

Berlin impressionne autant qu’elle fait redouter sa visite. Très imprégnée d’un passé terrifiant que l’on connaît tous, elle tente aujourd’hui de reconstruire son image. En collaboration avec l’Office de Tourisme Visit Berlin et la compagnie aérienne Joon by Air France, nous découvrons la capitale allemande du XXIème siècle et ce, pendant 3 jours. Pour ne rien cacher, ce premier pas sur le territoire allemand me rendait un peu sceptique et je partais sur une appréhension, ce pays ne m’avait jamais réellement attirée pour tout le mal qui y a été commis, faire une sorte de mise à jour sur ma vision devenait alors le but de ce voyage. Visuellement parlant, cette ville a tout d’un musée à ciel ouvert où le moderne tente de s’implanter petit à petit. La découverte réelle de ce que nous racontaient nos manuels scolaires est beaucoup plus enrichissante sur le terrain et permet de constater son évolution. Elle a beaucoup à raconter sur le plan culturel et historique, la curiosité de se rendre sur ces lieux où tant de choses se sont préparées et déroulées est un pas à faire pour réaliser. Car comment pourrait-on dire qu’on y va pour voir de belles choses quand on passe devant la plupart des mémoriaux et vestiges rappelant toutes les horreurs perpétrées il y a encore moins d’un siècle ? Heureusement, on y retrouve un bon côté grâce à de nouvelles oeuvres construites et d’autres qui se développent pour essayer d’aller de l’avant et clôturer un chapitre pas très glorieux. Aujourd’hui, je partage avec vous quelques lieux immanquables lors d’un court week-end.

Vol Paris – Berlin avec Joon : ce rêve bleu !

La France et l’Allemagne, c’est la Porte (de Brandebourg) à côté ! Avec Joon by Air France, 1h30 suffit pour se rendre dans la capitale allemande. Et encore, le vol paraît bien moins long, puisqu’avec les phases de décollage et d’atterrissage plus le parking de l’avion, la sensation se réduit à une petite heure de vol. Un trajet efficace accompagné d’un doux lever de soleil et d’un personnel jovial tout de bleu vêtu.

Se rendre de l’aéroport au coeur de ville ?

Depuis l’Aéroport Tegel de Berlin,  il faut prendre le Bus 100 nommé TXL qui prend la direction S+U Alexanderplatz. La durée du trajet varie en fonction du trafic sur la route, en terme général, il faut compter une heure à peu près. Sachez cependant que si vous disposez de la Berlin Card, les transports sont inclus !

Petit tip : téléchargez l’application CityMapper, très intuitive et pratique dans les grandes villes du monde (sous condition d’avoir une connexion internet). Non seulement elle détecte automatiquement la ville où vous vous trouvez mais vous permet ensuite depuis une adresse renseignée, de calculer le temps de trajet et d’indiquer tous les itinéraires de transport à utiliser, du moins rapide au plus court.

Un hôtel central, le Park Inn by Radisson

Idéalement situé sur la Alexanderplatz, le Park Inn s’élève fièrement sur 37 étages face à la célèbre Tour de Berlin, Fernsehturm.

Les plus : cet hôtel accueille beaucoup de clientèle business et dispose ainsi de grandes salles de meetings et conférences. Le petit-déjeuner est copieux, il y a du choix et on peut même faire ses gaufres soi-même !

Conçues de manière directe et fonctionnelle, les chambres ne font qu’une seule et même pièce avec  les salles d’eau. On débouche donc d’entrée sur un meuble à rangement, une petite toilette, le robinet juxtaposé à la cabine de douche qui s’ouvre alors directement sur le coin lit. Enfin, une table près de la fenêtre, pour travailler avec son café et une jolie vue surplombante sur la place centrale de Berlin et sa célèbre Tour. Dans les hôtels allemands, la couette de lit est déposée et pliée par dessus, il faut l’installer soi-même.

Les moins : le rooftop est payant, la Wi-Fi ne fonctionnait pas du tout, la réception n’est pas très accessible, il y a toujours la queue et le check-in a été tardif, on nous a fait revenir plusieurs fois et on a finalement attendu plus de 4h. Heureusement, comme l’établissement est situé dans une galerie, on avait Primark, Burger King et autres commerces pour patienter 🙂 Enfin, l’espace bagagerie fait payer 2€ par bagage pour les garder.

 

 

Le top 10 des lieux d’intérêts 

Avant tout, sachez que la Berlin Card vous donne des réductions sur certaines attractions. Maintenant, voici en images ma sélection de ces lieux historiques à voir absolument.

1.Le Mur de Berlin et la Topographie de la Terreur

Oeuvres d’art et dessins colorés en tout genre recouvrent ce qu’il reste de cet ancien « Mur de la Honte » détruit en 1991. On y croise au fur et à mesure du parcours des symboles de paix, de liberté et d’unité.

 

Ce Mur long de 150 km à l’époque, était un symbole international de la Guerre Froide entre l’Est et l’Ouest.

 

 

Un peu plus au Sud de la ville, un lieu de mémoire et site de fouilles avec un autre segment du Mur de Berlin…la « Topographie de la Terreur ». C’est ici qu’étaient situés les quartiers généraux des SS. Maintenant c’est un Centre de Documentation avec expositions intérieures et extérieures qui retrace sous forme de panneaux explicatifs et images poignantes la situation effarante qui régnait à l’époque.

Des coupures de journaux, des portraits d’Hitler, des clichés de soldats armes à la main prêts à tirer sur des opposants, des militants récoltant des livres à brûler le sourire aux lèvres, des vitrines appelant au boycott de magasins juifs…des choses impensables et difficiles à concevoir mais qui ont pourtant bien existé. Il faut avoir le coeur bien accroché pour passer devant ces récits de cruauté, on peut vite se laisser envahir par les émotions.

 

Des images qui illustrent la traque des Nazis contre les esprits « non-allemands » de tous ceux qui refusaient de se rallier à leur « combat ». C’est ainsi qu’a commencé une purge dans les universités contre les professeurs et dans les librairies pour se débarrasser des « indésirables » qui refusaient de se soumettre à l’idéologie nazie. Blacklists, listes de livres à collecter pour brûler parmi laquelle figurent des noms qu’on a probablement tous rencontré dans nos études (et c’est finalement une revanche victorieuse!) : Karl Marx, Sigmund Freud, Stefan Zweig ou encore Erich Maria Remarque.

2. La Porte de Brandebourg

 

 

 

 

 

Comment rater ce vestige le plus symbolique de Berlin ? Celui d’une unité retrouvée après la chute du Mur, la réunification entre l’Est et l’Ouest.

Cette arche aux colonnes imposantes, au sommet de laquelle trônent 4 chevaux élancés et qu’on compare si facilement à l’Arc de Triomphe du Carrousel au Jardin des Tuileries à Paris, ou bien encore à l’Arc de la Paix à Milan.

3. Le Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe

Pour moi, le plus émouvant de tous les sites de mémoire qu’on peut trouver à Berlin. Ces plaques rectangulaires grises, légèrement fissurées pour certaines, constituent le Mémorial de l’Holocauste en hommage et souvenir des victimes de la Shoah. Une atmosphère vraiment particulière se dégage ici surtout en serpentant dans les allées comme dans un cimetière. Il n’y a pas d’entrée à payer pour visiter le monument qui se présente comme un parc. Cependant, important de savoir qu’il est interdit de se mettre debout sur les murs, mais il est permis de s’asseoir pour se recueillir  ou simplement observer pour se rappeler.

 

4. Potsdamerplatz

Grande intersection aux buildings élancés dans le ciel, elle se présente comme le quartier économique et financier moderne de Berlin.

A côté d’une tentative de sol étoilé à la Hollywood Boulevard, on y trouve le Sony Center, un bel espace de vie avec des commerces regroupés sous une verrière à l’architecture remarquable.

La concentration de shopping dans cette zone se poursuit non loin de là au Mall de Berlin, un grand centre commercial sur la Leipzigerplatz.

5. Checkpoint Charlie

A ce point, « vous entrez dans le secteur américain, défense de porter des armes en dehors du service, obéissez aux règles de circulation », vous êtes prévenus de la situation de l’époque. Ce poste-frontière est aujourd’hui devenu une attraction pour les touristes à prendre des photos avec les deux hommes de la US Army faisant mine de monter la garde. Possibilité est aussi de faire tamponner son passeport !

Un des endroits les plus modernes de la capitale, avec des activités, des musées, des chaînes de restauration, des magasins…

6.

6. Le Palais du Reichstag et le Mémorial Soviétique Tiergarten

Encore un monument inratable lors d’un séjour à Berlin, le Palais du Reichstag, impressionnante institution à l’architecture néoclassique, abritait l’Assemblée du Reich, siège du Parlement de la République fédérale d’Allemagne. Prévoir une réservation pour en faire la visite car le monde est au rendez-vous, notamment pour la partie supérieure du dôme et son miroir cylindrique. Je n’ai pas eu l’occassion de le faire mais la vue sur le Tiergarten depuis la coupole doit en valoir le coup.

Dans la continuité de la Porte de Brandebourg et un peu plus loin que le Palais du Reichstag, on croise le Mémorial Soviétique de Tiergarten. Il est erigé en mémoire des 80.000 soldats de l’Armée rouge ayant aidé à la capitulation de l’Allemagne nazie, le 8 mai 1945.

7. La Colonne de la Victoire et le Château de Bellevue

Toujours dans la trajectoire de la Porte de Brandebourg, au bout de la route débouchant sur un rond-point géant, la pointe dorée de la victoire appelle l’oeil ! Accessible par un tunnel piétonnier, un peu à la manière de l’Arc de Triomphe à Paris, cette fameuse colonne (Siegessäule) de 67 mètres était autrefois symbole de la Prusse victorieuse sur le Danemark et est aujourd’hui devenue un symbole pour la communauté gay. Initialement située devant le Palais du Reichstag, elle a été déplacée dans cet arrondissement du quartier de Mitte.

 

A quelques pas, le Château de Bellevue (Schloss Bellevue), un palace dans toute sa splendeur face à un vaste écrin de verdure !

8. Cathédrale de Berlin (Berliner Dom)

A côté de l’Ile des Musées et de la Alexanderplatz, l’édifice d’architecture baroque le plus emblématique de Berlin avec son dôme exceptionnel ! On se pose volontiers sur cette place vivante, en mode chill et bière à la main, à discuter et regarder la vie autour avec parfois des enfants se baignant dans la fontaine qui arbore d’ailleurs un joli arc-en-ciel…

 

 

 

La suite de la visite fait passer par le Mémorial de « Neue Wache », un étonnant espace sombre et vide avec en son milieu un trait de lumière tombant sur une statue. Symbolique et émouvante, elle représente l’image forte d’une mère tenant son fils mort dans les bras. Ce lieu commémore toutes les victimes de la guerre à tous les horizons (soldats, citoyens, captifs, innocents, juifs, homosexuels…).

«  […] Nous honorons la mémoire des millions de juifs assassinés

Nous honorons la mémoire des Sinti et Rom assassinés

Nous honorons la mémoire de tous ceux qui furent tués

En raison de leur origine et de leur homosexualité

Ou en raison de leur maladie ou de leur faiblesse.

Nous honorons la mémoire de toutes les victimes auxquelles le droit à la vie fut refusé.

Nous honorons la mémoire de tous les êtres humains

Qui moururent pour leurs convictions

Religieuses ou politiques.

Nous honorons la mémoire de tous ceux qui furent

Victimes de la tyrannie et qui périrent innocents.

Nous honorons la mémoire des femmes et des hommes

Qui,  dans le combat contre la tyrannie

Firent le sacrifice de leur vie,

Nous rendons hommage à tous ceux qui choisirent de

Mourir plutôt que de trahir leur conscience […]  »

On débouche ensuite sur la Dorotheenstadt, l’Université Humboldt et ses petits bouquinistes, puis la place Bebelplatz.

Juste derrière la Bebelplatz, la Place Gendarmenmarkt et sa Cathédrale Française ainsi que la Cathédrale St. Hedwigs.

 

9. L’Île aux Musées

A nouveau une petite perle inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette île regroupe la Galerie Nationale ainsi que les musées de Pergame et Bode.

 

 

10. Alexanderplatz

On termine sur la très fréquentée Alexanderplatz, le pilier central de Berlin dans le quartier de Mitte, avec la fameuse Tour de la Télévision (Fernsehturm) qui émet les signaux de radio et télévision (c’est sûrement ça qui devait brouiller ceux de la Wi-Fi de l’hôtel! 😉 ) et qui abrite un restaurant 360 au sommet, je vous mets au goût c’est 99 euros le menu…

Au pied de la Tour, des restaurants, commerces, une fontaine et l’oeuvre métallique de l’Horloge Universelle où on cherchera le nom de nos villes mondiales préférées et les heures actuelles de nos amis à l’autre bout du monde. Inutiles de vous dire que mes yeux se sont arrêtés sur celles d’Amérique du Sud !

Sur la place toujours, je vous révèle un bon plan pour les amateurs de bière, rentez dans ce qui ressemble aux Galeries Lafayette Gourmet, temple de la nourriture car ce sera la caverne d’Ali Baba pour son choix étonnant de bières et vins pour pas cher. J’ai vu des bières (locales ou non) à moins d’un euro et d’autres en 1 et 3 euros et je peux vous dire qu’elles ne sont pas miniatures ! 🙂

J’espère que cette visite virtuelle vous aura donné l’envie de faire un tour réel là-bas pour découvrir et vous faire votre propre opinion. De mon côté, l’accueil allemand m’a paru très glacial et strict, ils n’ont vraiment pas le sourire facile mais une fois qu’on a enclenché le contact et plaisanté un peu pour détendre le malaise, ils s’ouvrent un peu plus. Il m’a semblé que Berlin est une ville pauvre et finalement pas aussi moderne qu’on pourrait le penser mais le maître mot que j’ai pensé pendant tout le trip c’est « émouvant » de passer devant tous ces mémoriaux. La ville n’en reste pas moins belle à visiter, il faut le faire. Voilà c’était mon expérience et mon ressenti mais chacun la vit différemment ! En tout cas, cela vaut le coup d’y faire un tour au moins une fois, Berlin reste une ville européenne importante et qui ne cesse de faire parler d’elle. Vous m’en direz des nouvelles !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :