Que faire avec 2 jours de trop en Finlande ?

Après notre trip dans les Pays Baltes, nous avions prévu de terminer par 3 jours dans la capitale de la Finlande, Helsinki. Histoire d’avoir aussi goûté un peu au Nord de l’Europe avant de rentrer. Fraîchement débarquées à l’aube depuis Tallinn, il nous aura suffit de quelques heures pour avoir finalement quadrillé toute la ville. Et ça c’est un coup qu’on n’avait pas prévu. Nous avions volontairement pris un ferry très tôt le matin à 6h en se disant que 3 jours bien pleins seraient tout juste assez pour avoir le temps de visiter. Mais au bout d’une après-midi nous avions déjà tout visité. Il a donc fallu improviser d’autres plans. Alors que faire avec deux jours de bonus sur le territoire de glace ?

La traversée en ferry : Tallinn-Helsinki

Pour lier l’Estonie à la Finlande, dernière étape de notre voyage, nous avons emprunté la compagnie Eckeroline. Petit tip, en recherchant vos tickets sur internet, vous tomberez probablement sur des sites comme directferries.com qui vous proposent différentes compagnies et différents trajets disponibles en fonction de vos dates et de vos horaires. Ce que je vous conseille pour économiser un peu, c’est de vous rendre, dans un autre onglet, directement sur le site de la compagnie que vous aurez choisi, cela vous évitera de payer la commission de 2,50€ prise par l’autre site.

Concernant notre trajet, nous avons pris le ferry à 6h du matin, la traversée a duré 2h, nous sommes arrivées à 8h sur le territoire finlandais. Nous avons payé 30€ pour deux personnes, soit 15€ le billet à l’unité. Je tiens à souligner une caractéristique très appréciable des pays du nord : les transports sont très ponctuels ! Le ferry est parti à 6h tapantes.

Le bateau était un gros ferry type bateau de croisière avec en son intérieur de grands escaliers menant à d’immenses salles qui partent dans tous les sens, des jeux de casinos par ci par là, des stands de cafés et sandwichs, le moins qu’on puisse dire c’est que ça ne manquait pas de sièges…Le pont était fermé à cette heure-là et le trajet était plutôt calme, tout le monde rattrapait une partie du sommeil perdu, exceptés quelques enfants absorbés par leur tablette ou l’écran de télévision passant des dessins animés. A l’arrivée, nous avons été accueillies avec une vue de soleil levant légèrement couvert laissant tout de même rêveur ainsi que les premières îles au large, parsemées de neige et les sapins s’élevant au ciel plus une lignée de maisons colorées.

Jour 1 : A la découverte d’Helsinki 

Débarcation à Helsinki. Depuis le terminal, nous longeons le port en direction du centre. Première vision de la Finlande, des bateaux à qui sur des morceaux de glace brisés dans l’eau, et tout autour des bâtiments aux couleurs froides et des travaux. D’après mon application GPS, nous sommes actuellement dans le coin de Jätkäsaari, une île et une section du quartier de Länsisatama.

On atteint ensuite Eira et faisons nos premiers pas dans la ville. Trams et maisons colorées typiques avec de belles toitures en pointes peuplent ce quartier.

Arrêt dans un supermarché de quartier et premier constat de prix vraiment élevés, on comprend déjà qu’ici la vie est bien plus chère qu’ailleurs.

Nous arrivons ensuite dans les Jardins de l’Observatoire qui ont une vue sur la ville.

Arrivée sur la Place du Sénat et son imposante Cathédrale Luthérienne avec ses dômes verts et dorés.

On poursuit en direction de Kauppatori sur la Place du Marché face au port. Lampions d’un côté, grande roue de l’autre.

Un moment, nous sommes intrigués par cette espèce de fumée qui s’étale dans l’air de loin, et nous approchons. C’est en fait un bain chaud fumant extérieur, une piscine. Maintenant qu’on a repéré ça, l’idée nous vient de vouloir y aller et l’avenir du séjour nous le dira. Après tout, c’est sûrement une expérience typique du pays à vivre!

Nous poursuivons en cette direction puis prenons un pont qui nous fait arriver sur une nouvelle section, une autre petite île, Katajanokka. Nous montons sur le parvis de l’église Ouspenski depuis lequel nous avons une jolie vue panoramique sur Helsinki puis retournons sur nos pas. Nous nous insérons dans les rues modernes et découvrons ce que j’appellerai les Champs Elysées finlandais, boutiques de luxe, terrasses de café, restaurants semblables au Fouquet’s, des prix astronomiques…

Puis on prend la direction du Airbnb dans le Nord d’Helsinki, à 35 minutes du centre en moyenne. Au lieu de prendre le métro ou le tram/bus, nous continuons la marche à pieds pour en découvrir toujours plus. On croise beaucoup de petits parcs et de supermarchés dont plein de Lidl. On passe enfin le pont qui sépare encore d’un autre petit îlot, et arrivons bientôt dans le quartier de Sörnäinen où se trouve notre logement. Ne pas hésiter à prendre des Airbnb un peu plus éloignés du centre car il est bien desservi de toute manière et ça vous permet de découvrir plus de quartiers de la ville puis ça vous reviendra moins cher, tout bénéf !

On se pose enfiiiin et réflechissons à notre programme des deux jours suivants puisque c’est décidé, on ne restera pas sur Helsinki sachant qu’on a déjà tout vu. Après des petites recherches sur Internet sur les coins à voir aux alentours d’Helsinki et comment s’y rendre en transports, les itinéraires etc nous avons trouvé.

Jour 2 : Parc National de Nuuksio

Nous nous rendons dans le centre pour consulter l’Office de Tourisme situé à l’intérieur de la gare centrale. Très sympathique et patient car nous en avons posé des questions ! On nous a parlé de la ville de Suomenlinna, classée à l’UNESCO, avec sa forteresse maritime, mais aussi de Lahti, une autre jolie ville au Nord. Et ce sera finalement le Parc National de Nuuksio, qu’on a élu car on espérait voir les rennes. Cependant à cette période la réserve n’est pas ouverte, elle n’ouvre qu’une fois par mois à peu près et ça tombe malheureusement le jour où on part. Pas de regret, je reviendrai plutôt en Laponie la prochaine fois, il y en aura à coup sûr beaucoup plus, dans celle-ci il n’y en avait que 4.

Pour se déplacer depuis Helsinki, vous l’aurez compris, c’est très facile. Les tickets sont à acheter dans les kiosques ou mini markets, supérettes.

Pour se rendre au parc, nous devons commencer par prendre un train local jusqu’à Espoo de 30 minutes puis attendre un bus une dizaine de minutes, le 245, qui nous amènera en 30 minutes directement dans l’enceinte du parc. Par la fenêtre du train, on aperçoit des maisons de campagnes enneigées, ça annonce la couleur qu’on va avoir. Puis un lac gelé et de grandes étendues de neige dans une forêt de sapins. Tout va bien, nous sommes bien couvertes contre le froid, la neige et la pluie. Le bus nous lâche à un arrêt en plein milieu du lieu. L’accès à ce parc est totalement libre d’accès, il n’y a pas d’entrée ni de guichets donc aucun ticket à acheter pour y aller. Et il y a plein d’arrêts de bus tout du long du parcours.

Nous débutons la marche, nos pas s’enfoncent dans la neige laissant nos traces (tant mieux on ne sera pas perdues !), on aurait presque dû prendre des raquettes dans la valise. On marche à travers de petits ruisseaux et cours d’eau et tout d’un coup, la neige commence à tomber? On croise des habitations perdues dans cette vie sauvage, c’est un mode de vie qu’il faut aimer. Au moins ici on doit être tranquille de l’agitation.

Nous croisons aussi quelques stalagmites et même une station de ski! Et enfin on atteint le lac gelé qu’on apercevait plus tôt depuis le bus.

Ce coin s’appelle Haltia, la petite ville à côté du parc qu’on venait voir et où le bus s’arrête justement.

Retour vers Helsinki et arrêt dans ce petit magasin d’affaires pas chères, à la station « gare centrale », des petits prix à partir de 1€ pour des confiseries, viennoiseries en paquet, paquets entiers de barres chocolatées etc.

On se rattrape sur le ticket de métro coûteux : 2,50€ l’unité. Puis on passe faire quelques courses et se poser à la maison.

Dans les supermarchés, et grâce à notre internet gratuit à l’étranger, on se sert de notre outil de traduction pour savoir la composition des articles. C’est surtout pour éviter les produits avec de la viande vu que je suis en grande partie végétarienne. Fun expérience !

Jour 3 : Porvoo

Aujourd’hui, nous nous sommes mises d’accord sur la ville de Porvoo. C’est la seconde plus vieille ville de Finlande et la plus visitée après Helsinki. Comme hier, nous marchons jusqu’à la gare centrale puis continuons vers la Station Kamppi d’où part la plupart des compagnies d’autocars (Matkahuolto, Omnibus…). Il en part toutes les heures pour différentes destinations de Finlande. Nous avons choisi Omnibus, de gros bus rouge, le ticket est à 4€ en moyenne l’aller simple et tous les bus ont la Wi-Fi. Les horaires sont consultables sur VR Group.

Nous achetons les billets dans une petite supérette. Comme nous venons de rater le bus, nous reprenons un peu la marche dans les alentours avec ce parc débouchant sur l’Opéra national de Helsinki.

Finalement, après 50 minutes de trajet que je n’ai pas du tout vu passer (je me suis endormie à la première seconde où je me suis posée sur le siège!), nous sommes déjà à Porvoo! Premier stop au supermarché puis déjeuner au bord du lac gelé.

La station de gare routière est située juste à côté de la ville, seules 10 minutes de marche à peine nous séparent du centre que voici ! Un charmant alignement de maisons rougeâtres et la vue sur les toits et la cathédrale centrale du village. Nous commençons par le pont d’où on a cette vue puis descendons au bord du lac.

Ceci est la vue le long de la balade du lac, pour apercevoir les maisons de plus près. Le cadre est très pittoresque !

Petites prises avec la Gopro, et on va prendre un autre pont pour rentrer dans le village.

On passe devant un bateau coloré bien assorti dans les mêmes tons que le village, resté à quai sur ce lac givré.

Et nous voici maintenant à l’intérieur de ce village typique finlandais, tout en pente, avec ses habitations colorées.

Il faut savoir que la ville abrite beaucoup d’expositions d’art. Mais ses rues pavées de gros galets sont beaucoup plus animées l’été. L’ambiance y est complètement différente.

Retour vers la capitale finlandaise, où nous attend un programme alléchant de saunas après avoir eu bien froid toute la journée !

Souvenez-vous, ce bain chaud fumant qu’on a vu le premier jour en arrivant, et bien c’est cela que nous allons tester ce soir !

14€ l’entrée au centre Allas Sea Pool, et vous pouvez profiter de ses deux piscines extérieures, l’une naturelle d’eau de mer à 2 degrés, et l’autre chauffée à 27 degrés. Plus les saunas à l’intérieur. Une chose qui a attiré mon attention, certaines personnes dans les saunas veulent mettre le feu aux autres. Il mettent non pas une ou deux mais dix louches d’eau pour augmenter encore plus la température mais c’est trop! Plusieurs fois quand je suis entrée dans la sauna, je pensais déjà qu’il faisait trop chaud et j’ai soudainement eu l’impression de brûler…pour de vrai alors je suis sortie immédiatement. A ce compte-là, c’est mieux de se placer plutôt dans les coins ou de retenter sa chance à un autre moment ! Je sais que les habitants sont habitués à vivre dans un froid extrême une bonne partie de l’année alors peut-être qu’ils aiment la chaleur extrême mais ce n’est pas le cas de tout le monde et ils ne semblent pas être au courant! Oh et dernière chose, ici le mot pudique on ne connaît pas, la plupart des gens dans les douches et les saunas sont nus (juste au cas où)! Notez aussi qu’il est mieux d’apporter ses objets personnels avec vous comme un maillot de bain, des pantoufles, une serviette…sinon la location de ces éléments commence à 8,50 €.

Une caractéristique particulière de la Finlande concerne la loi sur l’alcool. Impossible d’en acheter entre 9 heures du soir et 9 heures du matin dans les supermarchés. Pour en consommer, il faut aller dans certains bars ou restaurants (ou bien faire l’aller-retour à Tallinn en ferry comme font les jeunes!). Par contre, ce qui est bien, c’est le système de recyclage des canettes et bouteilles, très écolo et il vous rend votre monnaie comme indiqué sur le tableau jaune de la photo. Sur les tickets de caisse, c’est indiqué et pour les canettes par exemple vous récupérez 0,15 centimes.

Nous sommes rentrées en France avec une compagnie à déconseiller Air Norwegian avec 7 heures de retard…prévenues à la dernière minute le matin même. Heureusement le personnel navigant a été plus chaleureux que celui de l’aéroport qui en plus, de ne pas nous dire le motif, ne cherchait pas à nous aider et nous proposait royalement une boisson gratuite (le foutage de tronche!), on nous a offert dans l’avion un petit casse-croûte, une bouteille d’eau et un jus d’orange. Ce n’était pas grand chose mais déjà ça après avoir patienté toute la journée à l’aéroport.

Itinéraire et budget par jour pour deux personnes :

Mardi 19 Mars au Vendredi 22 Mars 

Tallinn (Estonie) -> Helsinki (Finlande) par ferry Eckeroline : 30€ soit 15€ par personne

Airbnb : 3 nuits pour 121€ soit 60,5€ par personne

Mercredi 20 Mars

Helsinki -> Parc National de Nuuksio par train local + bus : 20€ soit 10€ par personne pour un aller-retour (aller simple : 5€)

Jeudi 21 Mars

Helsinki -> Porvoo par autocar Omnibus : 14,20€ soit 7,10€ (3,80€ l’aller et 3,30€ le retour) par personne

Helsinki Allas Sea Pool : 28€ soit 14€ par personne

Vendredi 22 Mars

Helsinki -> Paris par avion : 142€ soit 71€ par personne

Au total pour deux personnes :

Comme d’habitude, il faut ajouter les courses et les tickets de transport interne (métro 2,50€ à l’unité).

On a beaucoup économisé en n’allant pas dans les bars ni restaurants, et ils ont beaucoup de choix dans les supermarchés. Facile alors de se concocter tout maison, et faire nous même le bar en prenant des bières !

Helsinki se parcourt facilement en une journée et est parfaite pour une escale, un point de chute ou une excursion sur un jour, avec ses parcs et son architecture classique. Finalement, à la fin du séjour, on se rend compte qu’on aura pris tous les modes de transports possibles : le ferry pour arriver à Helsinki, un bus pour le parc national de Nuuksio, un train local jusqu’à Porvoo, le métro pour revenir au Airbnb, une voiture pour aller à l’aéroport et l’avion pour revenir en France ! Cela prouve aisément que cette métropole portuaire est bien desservie! Les activités à faire ne manquent pas si on a plus de temps que prévu, car la capitale est aussi entourée d’îles qui pourraient valoir la visite.

Suivre:
Caro Travel

Hello, moi c’est Caro Travel, une infinie passionnée de voyage, sur Instagram depuis 5 ans et blogueuse depuis 1 an. Je prends plaisir à écrire pour vous, sur ce qui pour moi, est clairement notre mission sur Terre, permettant de s’ouvrir l’esprit et de devenir toujours quelqu’un de meilleur ! Et quand on est dans une mauvaise passe aussi, il est la meilleure thérapie. De nature spontanée, vous le verrez, je parle toujours avec le coeur, ainsi vous accédez aux informations les plus transparentes possibles sur chaque destination. J’espère vous partager cet amour de la découverte de nos autres cultures soeurs avec qui on cohabite ! Bonne lecture les amigos :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :