Travel : Top 10 à visiter à Istanbul

Surnommée « la ville des contes », Istanbul est le grand joyau de la Turquie. Séparée en deux rives, européenne et asiatique, par le détroit du Bosphore, elle offre un séjour dépaysant au sein d’une autre culture et des Mille et une Nuits. A 3h35 de Paris, cette perle se parcourt facilement en un court week-end et vous en met plein les yeux. Voici mon top 10 des choses à voir avec comme toujours, de bonnes adresses, et là ça ne plaisante vraiment pas !

Atterrissage imminent à Istanbul

Devant un marchand d’épices au Bazar Egyptien d’Istanbul

Lundi 8 Janvier, 5h45 du matin, je débarque à l’aéroport CDG au Terminal 1. Je cherche mon numéro de vol avec le hall et la porte d’embarquement. Je retrouve mes amis puis c’est parti pour un vol de 3h15. Nous nous posons à 13h, heure locale turque, à ma montre il n’est que 11h car il y un petit décalage horaire de 2h entre la France et la Turquie. C’est l’un des vols les plus agréables que j’ai fait sans turbulences, c’était parfait pour fermer les yeux puis les rouvrir pour regarder un film sur l’écran individuel en dégustant un petit-déjeuner très bienvenu. Pour une première avec Turkish Airlines je n’ai pas été déçue, même si leurs annonces sont très longues, on ne se lasse pas de voir le beau gosse dans la vidéo sur les gestes à adopter en cas d’urgence ! Et par flair je me suis placée du bon côté de l’avion pour apercevoir le Bosphore et le panorama des mosquées dont Sainte-Sophie et la Grande Mosquée bleue qui sont les premières images qu’on a en tête en venant ici. Je ne m’inquiète pas, la vue sera encore meilleure depuis l’hôtel qui se situe à proximité de ces lieux incontournables. Que la visite commence, bienvenue en Turquie ! 🙂

Où loger ?

Le SURA Hagia Sofia Hotel. Découvrez mon expérience ici.

L’hôtel SURA dispose de deux bâtiments, l’un avec la piscine et le Spa, l’autre avec le restaurant et la terrasse. D’ailleurs, nous prévoyons un petit-déjeuner sur ce rooftop  en espérant ne pas voir la pluie venir. Une des meilleures vues panoramiques sur la ville, ses alentours, et surtout sur le duo Sainte-Sophie/Mosquée Bleue, le Bosphore, les bateaux et la mer au loin.

A l’aéroport, notre hôtel nous a affrète une belle navette très spacieuse à son nom, conduite par un chauffeur chaleureux qui nous ambiance avec de la musique locale. 30 minutes plus tard, nous arrivons à l’hôtel et découvrons la chambre où l’on va faire quelques photos et se rafraîchir un peu avant de partir à la découverte d’Istanbul. Nous nous enchantons de la vue de notre chambre qui donne sur la grande Basilique Sainte-Sophie. Les réveils vont être sympas.

 

 

 

10 lieux à voir à Istanbul

Le quartier de Sultanahmet commence par la belle esplanade centrale et son parc qui regroupe les deux lieux prisés que sont Sainte-Sophie et la Mosquée Bleue. De plus, juste devant cette dernière se trouve un ancien hippodrome dont on devine l’existence par deux obélisques égyptiens de l’époque restés intactes.

  1. La Basilique Sainte-Sophie, ou Hagia Sophia en grec qui signifie « Sainte Sagesse ». Ancienne basilique chrétienne puis mosquée, elle est aujourd’hui répertoriée comme un musée plutôt qu’un lieu de culte. On admire ses colonnes en marbre et granite, ses colonnes, sa copupole qui lui ont conféré le statut de plus grande basilique au monde avant que la Cathédrale de Séville lui vole la vedette. Son architecture byzantine lui vient du fait qu’elle aurait été construite avec des matériaux provenant de Grèce.
  • Tip ticket : l’entrée coûte 40 livres turques, renseignez-vous sur place des horaires de visite car les informations sur internet peuvent être biaisées. Prévoyez entre 20 et 40 minutes de visite si vous faites l’étage de la Basilique. Petite info, les trépieds et tripods sont confisqués à l’entrée, vous les récupérez à la sortie.

    2. La Mosquée Bleue. Rien qu’au nom, elle fait rêver. Dominante et impressionnante, celle qui fait face à Sainte-Sophie et a été construite comme sa rivale, est ornée de 20 000 carreaux de faïence céramique bleue d’Iznik en son intérieur. Depuis l’immense cour d’entrée, on aperçoit ses 6 minarets. Pour pénétrer à l’intérieur, il faut enlever ses chaussures, des sacs sont mis à disposition afin de les garder à la main pendant la visite.

  • Tip ticket : l’entrée est gratuite et libre, sauf pendant les horaires de prière où elle est inaccessible.

3. Les Bazars. En venant à Istanbul, vous tomberez forcément à un moment ou à un autre sur le Grand Bazar. Amusant comme un labyrinthe et aussi le lieu par excellence pour marchander vos trouvailles, il est l’un des plus grands bazars du monde avec ses 4000 magasins répartis sur une surface de 200 000 mètres carrés auxquels on peut accéder par pas moins de 18 portes, ce qui représente 58 rues. Entre luminaires, tapis, vêtements, bijoux, épices, loukoums, gâteaux orientaux, thé, on ne sait plus où donner de la tête. N’hésitez pas à tester ces délices de Turquie avant d’acheter. Bon parmi cet éventail de couleurs et d’odeurs, vous trouverez forcément votre bonheur ! Si ce n’est toujours pas le cas, retentez votre chance dans le deuxième marché couvert de la ville, le Bazar Egyptien. On en ressort face au Bosphore dans l’odeur de la nourriture qui rassemble un bel essaim de mouettes, l’animation des marchands ambulants et les ports d’embarcation pour une croisière sur le Bosphore.

4. Une Croisière sur le Bosphore. Le Bosphore relie la Mer Noire et la Mer de Marmara et sépare les deux continents, européen et asiatique. Avec le brouillard et le vent qu’il y avait, nous n’avons pas jugé bon de la faire cette fois. Ce n’est pas la meilleure saison pour mais nous retenterons notre chance aux saisons plus douces au Printemps ou en Eté. Car lors de ce tour en bateau, nous devions passer le long du beau Palais Dolmabahçe.

5. Le Palais Dolmabahçe. Ce palais, c’est un peu le Versailles d’Istanbul. Il fait dans la démesure avec ses 280 pièces, ses 6 hammams, ses lustres en cristal et son escalier en cristal Baccarat. Bienvenue dans les Mille et une Nuits.

6. La Citerne-Basilique (Yerebatan Sarnıcı). Son entrée discrète est située juste en face de la basilique Sainte-Sophie. Cette citerne souterraine de Constantinople constituait à l’époque un important stock de 78.000 m3 d’eau. Aujourd’hui c’est l’une des top activités à faire dans la ville. A des dizaines de mètres de profondeur, vous entrez dans un autre monde où vous vous baladez le long des colonnes dans une atmosphère humide et tamisée, sur un fond musical discret.

  • Tip ticket: 20 livres turques, trépied interdit

7. Palais Topkapi. Un must à voir ! On commence la visite par les cuisines, les écuries, on rentre dans les salles des trésors, des tapisseries, des costumes de l’époque ottomane, on arrive ensuite dans les cours intérieures, un ensemble de jardins avec des pavillons et salons privés, des mosquées, puis une vue sur le Bosphore. En sortant, on passe devant le Harem.

  • Tip ticket: 40 livres turques et 25 de plus pour visiter le Harem.

8. Tour Galata. Pour avoir une vue panoramique sur tout Istanbul et ses alentours, c’est cette tour d’observation qu’il faut grimper ! Ou plutôt s’élancer à 67 mètres grâce à un ascenseur qui vous mène au 7ème étage, puis il vous reste à monter deux petits étages de rien du tout pour arriver jusqu’au 9ème. S’il vous en dit de vous poser, vous avez un café pour déguster le turkish tea face à la vue.

  • Tip ticket: 25 livres turques

9. La rue Istiklal Caddesi. Cette « rue de l’indépendance » est longue de 3km et mène à la célèbre Place Taksim. A son début, on peut poser avec son petit tram rouge immobilisé que l’on voit passer sur toutes les brochures. Tout le côté moderne fourmille ici, pour sortir ou pour faire son shopping, on retrouve des enseignes comme Zara, Mango, Yves Rocher, des restaurants, des librairies, cinémas, théâtres, cafés, pubs, boîtes de nuits, c’est aussi l’occasion de goûter la spécialité : le Kumpir, une grande pomme de terre garnie d’ingrédients sous vos yeux à la façon Subway. On découvre aussi de jolies galeries et passages couverts comme à Paris. Une fois terminée, la rue débouche sur le quartier Karakoÿ où il est possible de voir le fameux Tünel qui serait la seconde plus ancienne station de métro du monde.

10. Les Hammams et bains turcs. Passage obligé par ce qui fait la notoriété de cette culture. C’est le moment de se détendre dans les vrais hammams et pourquoi pas profiter de soins, massages locaux.

Où Manger ?

Alerte bonnes adresses !

The Terrace Restaurant

 

 

  1. The Terrace, Alemdar Mahallesi Divanyolu Cad.No 16 sultanahmet fatih istanbul
  2. Restaurant Sura, Alemdar Mh., Ticarethane Sk., 34122 Fatih/İstanbul
  3. Zeferan Restaurant, Emin Sinan Mahallesi, Piyer Loti Cd. No:62, 34130 Fatih/İstanbul
  4. Café society,Rüstem Paşa Mahallesi, Kalçin Sk. No:13, 34116 Fatih/İstanbul
  5. The Han, posés comme a la maison coussins, Cakurtaran Mah., Alemdar Cad. No:26, 34122 Fatih/İstanbul
  6. Deraliye Ottoman Cuisine Restaurant, Alemdar Mh., Ticarethane Sokak & Divanyolu Cad No:10, 34122 Fatih/İstanbul

Petits conseils sécurité ?

  • Conduite parfois dangereuse. Certaines rues sont en hauteur et il y a des virages, regardez toujours attentivement lorsque vous traversez.
  • Femme en solo. A éviter, il est préférable et mieux d’être accompagnée.
  • Attentats. Ils ont tendance à être fréquents, même si des mesures de sécurité sont prises à l’entrée des monuments comme à l’aéroport, elles ne sont pas très approfondies il faut dire. La prudence est donc toujours la meilleure recommandation.

Je ne déconseille pas cette ville, elle est à faire absolument mais c’est vrai qu’au niveau sécurité c’est un peu limite, ce qui fait qu’on peut parfois vouloir rester plus à l’hôtel qu’être dehors. J’ai bien aimé mon séjour et j’ai été contente de visiter cette destination, nous avons partagé et sympathisé avec d’adorables locaux turcs dans des hôtels, restaurants et cafés. Cependant je préfère être honnête, ce n’est pas une ville qui donne envie de revenir tout de suite. Bon, le mauvais temps y a sûrement contribué aussi à cette période. J’y retournerai mais quitte à revenir, ce serait davantage en été.

J’espère que cela vous aura aidé à préparer votre trip à Istanbul. A très vite ! 🙂

Et voici la vidéo de notre trip ici!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :